VAE

Depuis quelques années, la validation des acquis de l’expérience est de plus en plus sollicitée par les personnes qui souhaitent être certifiées de leurs années de formation ou d’activité professionnelle quel que soit le domaine. Cet article permet d’en savoir plus sur ce qu’est la vae, sur les personnes touchées par ce droit et les démarches à faire pour bénéficier de cette certification.

Le VAE ou Validation des Acquis de l’Expérience : qu’est-ce que c’est exactement ?

La validation des acquis de l’expérience ou vae est une démarche volontaire et individuelle. Un droit qui est inscrit dans le code de l’éducation et dans le code du travail. En d’autres termes, la vae permet à un individu qui a exercé une activité professionnelle d’obtenir une certification afin de valoriser ses années d’expérience. Ces certificats ne peuvent être délivrés que par les autorités, les organismes responsables ou instances des certifications visées. Ces autorités peuvent s’agir : du ministère de l’Éducation nationale, du ministère de l’emploi. Elle peut être aussi délivré par un établissement privé ou public de formation, voire d’une chambre de commerce ou chambres des métiers.

Cette certification peut être un titre professionnel ou un diplôme délivré par l’État ou par un établissement d’enseignement supérieur. Elle peut aussi être délivrée par un centre de formation, voire un certificat de qualification professionnelle créé par la CPNE (Commission Paritaire Nationale de l’emploi). Pour plus d’informations, il est fortement recommandé de visiter un site spécialisé dans le domaine de la validation des acquis de l’expérience ou vae dava tel que www.forpro-creteil.org. Bref, il est nécessaire de savoir justifier un an d’expérience relative au titre ou au diplôme visé.

Qui peut bénéficier de la VAE ?

En général, la validation des acquis de l’expérience s’adresse à toute personne quel que soit son domaine, secteur de compétence, quel que soit son niveau de formation, son âge ou sa nationalité. Pourtant, il faut être capable de justifier le parcours professionnel pour bénéficier de la VAE. Un ou plusieurs certificats issus de la vae sont similaires à celles conquises par la voie d’une formation. Tout d’abord, il faut justifier l’activité professionnelle que ce soit salariée ou non salariée ; d’une activité volontariat ou bénévole. La vae doit être strictement en rapport avec la certification visée. Bref, la vae est dédiée à toutes les personnes ayant exercé d’au moins un an d’activité ou de formation professionnelle à temps complet. Mais comment faire une vae correctement ?

Les démarches pour une faire une VAE

Pour faire une vae, il faut préparer et déposer un dossier de recevabilité. Ce dossier doit être composé des éléments suivants : premièrement, d’un formulaire complété et signé par le candidat. Un document justificatif des activités exercées par l’individu en question. Ensuite, une attestation qui justifie la durée d’une formation initiale ou continue dans le cas de travail. Il doit aussi contenir une partie de certification ou encore une certification obtenue. Enfin, une ou plusieurs documents spécifiques réclamés par l’autorité ou l’organisme de certification ainsi que d’un formulaire de candidature. Une fois le dossier complet, l’organisme de certification va vérifier à son tour si le dossier répond aux exigences et s’il est recevable.

La décision de l’organisme peut atteindre jusqu’à deux mois avant de prendre une décision et de la notifier auprès du candidat en question. Si le dossier est recevable, il est maintenant temps de procéder à la constitution d’un second dossier contenant une description des aptitudes à valider, des connaissances et des compétences exercées durant les années d’expérience. La décision finale appartient à un jury et sera notifiée par l’organisme certificateur ou par courrier électronique. Le coût d’une vae varie en général selon l’organisme ou l’autorité de certification.