Quelles sont les qualités requises pour présenter sa candidature au CSE ?

CSE

Le CSE est l’instance représentative du personnel dans une entreprise. Apparu avec les ordonnances Macron, le CSE joue un rôle primordial dans la mise en place des projets les plus importants d’une entreprise. Quels sont les postes à pourvoir dans un Conseil Social et Économique ? De quelles qualités faut-il disposer pour présenter sa candidature au Conseil Social et Économique ?

Quels sont les postes à pourvoir dans un Conseil Social et Économique ?

Avant d’aborder la question des conditions et des qualités requises à une candidature au CSE, il convient de rappeler les bases de sa mise en place.

Le chef d’une entreprise a l’obligation de mettre en place un Conseil Social et économique lorsqu’il emploie 11 salariés ou plus. Ce comité rassemble des représentants du personnel que les salariés élisent pour un mandat de quatre années. La durée du mandat peut être modifiée si tous les salariés sont d’accord et n’est renouvelable que trois fois pour chaque individu.

La composition ainsi que les objectifs du CSE sont définis en fonction de la taille de l’entreprise. Afin de remplir au mieux les missions qui sont les leurs, les élus ont la possibilité de suivre une formation cse. Cet apprentissage leur enseignera les compétences nécessaires à une représentation exemplaire.

Le comité comprend principalement :

  • L’employeur.
  • Certains représentants syndicaux.
  • Les représentants du personnel de l’entreprise.

Dans les entreprises employant moins d’une cinquantaine de travailleurs, l’employeur est derechef le président du CSE. Il est éventuellement accompagné de trois conseillers, salariés de l’entreprise, dont le rôle est consultatif.

Pour les sociétés employant plus d’une cinquantaine de travailleurs, la majorité des places est accordée aux représentants du personnel. Par ailleurs, pour les entreprises qui disposent de plus de cinquante employés, il est nécessaire d’élire parmi les membres élus, un secrétaire et un comptable.

Quelles conditions sont requises pour être admis au CSE ?

Il ne s’agit pas des valeurs humaines et professionnelles, mais des conditions légales utiles à l’éligibilité au CSE.

En premier, il faut être majeur et donc, avoir au moins 18 ans. Ensuite, il faut être employé dans la société depuis un an au minimum. Enfin, il ne faut pas avoir un lien familial avec l’employeur. Cela prend en compte :

  • Les conjoints.
  • Les concubins.
  • Les partenaires de PACS.
  • Les frères et sœurs.
  • Les ascendants ou descendants.
  • Les alliés au même degré.

Toutefois, dans certains cas exceptionnels, l’inspecteur du travail a la possibilité d’autoriser une dérogation. Par ailleurs, des conditions particulières sont mises en place pour les salariés intérimaires, les salariés portés et les salariés à temps partiel.

Pour les salariés intérimaires, vous avez le droit de postuler pour le comité de votre entreprise d’intérim. Il vous faudra cependant avoir un contrat en cours lors de la mise en place des listes de candidatures. Il faudra aussi attester d’une période totale de travail de six mois avec l’entreprise, 18 mois avant l’élection.

Ces conditions s’appliquent également aux salariés portés. Quant aux salariés à temps partiel qui travaillent avec plusieurs entreprises, ils ont le droit de postuler dans l’entreprise de leur choix. Il ne faudra qu’en choisir une seule.

Les qualités importantes pour s’assurer d’intégrer le CSE aux élections professionnelles

En dehors des conditions légales d’éligibilité, il y a aussi certaines qualités qui pourraient vous aider à être un élu CSE.

Le sens de l’impartialité

La première des qualités humaines dont vous aurez besoin est un sens de l’impartialité inébranlable. Le Conseil Social et économique met les élus dans une posture de décideurs.

Cela implique que ces derniers puissent rendre des jugements impartiaux sur les projets portés à leur connaissance. Un bon sens de l’impartialité serait un atout majeur dans ces élections professionnelles.

Le professionnalisme

Être irréprochable dans sa vie professionnelle, tant dans l’exécution des missions que dans la vie quotidienne, constitue aussi un avantage conséquent. Parmi les nombreuses qualités que rassemble le professionnalisme, il y a entre autres :

  • La ponctualité.
  • La rigueur dans l’exercice des fonctions.
  • Une bonne maitrise de votre poste et des attributions qui sont les vôtres.

Ces critères pourraient faire peser la balance en votre faveur une fois que les élections seront lancées.

Le leadership

Être un leader, cela se travaille ! Pour un élu CSE, avoir du leadership n’est pas forcément la première qualité à avoir. Pourtant, elle a toute son importance lorsque vient le moment de prendre des décisions.

Le leadership est la qualité qui permet de diriger, mais aussi de convaincre les gens autour de vous. Par exemple, savoir parler dans une assemblée générale et argumenter ses positions sont des qualités fortement liées au leadership. Si vous disposez de cette qualité, vous êtes bien parti pour obtenir votre place.

Un bon esprit de sociabilité

Le dernier critère qui pourrait vous aider dans la quête au siège CSE est le relationnel. Quel est l’état de vos relations avec vos collègues ? Il est important d’avoir un bon esprit social afin d’encourager les autres salariés à vous élire.

Cette qualité se cultive quotidiennement en participant aux activités d’entreprise et en dialoguant avec vos partenaires.

Ce ne sont là que quelques-unes des nombreuses qualités qui peuvent aider à être le candidat idéal pour le conseil social et économique. Il faut pouvoir toutes les allier pour maximiser ses chances.


Pourquoi faire une formation en alternance ?
Les objectifs du master en vins et spiritueux