4 clés pour créer son entreprise en toute sérénité

créer son entreprise

Vous disposez des compétences nécessaires pour créer votre propre entreprise ? C’est un processus qui demande beaucoup de préparation. Voici donc 4 points essentiels à prendre en compte avant de se lancer.

1. Évaluer son idée d’entreprise

Avant de la mettre en place, assurez-vous que votre idée d’entreprise est réalisable et cohérente. Déceler les failles de son projet est une étape cruciale, surtout lorsqu’on compte le soumettre à des investisseurs. Demandez-vous donc en quoi votre produit est original et se démarque de ce qu’on retrouve déjà sur le marché. Internet et les moyens de communication, ont rendu possible la création d’une SARL en ligne ou de toute autre forme de société. Le monde de l’entrepreneuriat est donc plus compétitif que jamais.

Non seulement votre produit doit sortir du lot, mais il est essentiel qu’il réponde à un besoin réel. Le public auquel vous vous adressez doit également être conscient de ce besoin, et être disposé à payer pour le résoudre. Vous pouvez demander l’avis de votre entourage. Mais une étude de marché sera bien plus efficace. Cette étape vous permettra également de mieux maitriser la législation liée à votre activité. Vous serez alors en mesure de déterminer les modalités d’inscription au registre du commerce ainsi que la forme juridique la mieux adaptée à votre entreprise.

2. Choisir une forme juridique pour son entreprise

Le choix de la forme juridique d’une entreprise conditionne plusieurs aspects de son fonctionnement. En tant que dirigeant, la structure juridique définira votre rémunération, vos responsabilités, votre fiscalité et votre régime social. Vous pouvez opter pour une entreprise individuelle ou une entreprise sociétaire. Chacune de ses options présente ses avantages et ses inconvénients. Les sites comme www.captaincontrat.com proposent un accompagnement pour vous aider à effectuer le choix le mieux adapté.

La création d’une entreprise individuelle ne nécessite pas de capital social. Ce type d’entreprise convient particulièrement aux entrepreneurs qui souhaitent exercer leur activité seuls. Dans ce cas, l’entreprise est confondue avec le patrimoine de son fondateur. Ce dernier bénéficie d’une grande liberté en ce qui concerne la gestion de sa structure. Toutefois, cela le rend responsable des dettes contractées. Mais en tant qu’entrepreneur, il est possible de se couvrir grâce à la déclaration d’insaisissabilité de l’EURL. Cette option offre une responsabilité limitée au patrimoine affecté.

La SARL et la SAS se rangent dans la catégorie des entreprises sociétaires. Ces sociétés sont considérées comme des personnes morales, bien distinctes du créateur. La création d’une personne morale implique la rédaction de statuts afin d’organiser le fonctionnement de l’entreprise. Il faut rappeler que ces sociétés peuvent être déclinées sous forme individuelle. Ceci mène à la création d’une SASU ou d’une EURL.

3. Définir le business plan de son entreprise

Le business plan met en avant la faisabilité et le potentiel de votre entreprise auprès de vos éventuels partenaires. Il présente les objectifs que vous souhaitez atteindre avec votre société et la stratégie que vous comptez adopter pour les atteindre. Même si vous prévoyez créer une entreprise individuelle, le business plan vous servira de feuille de route et indiquera le cap à donner à votre structure. Au fur et à mesure que votre projet avancera, vous pourrez l’affiner et l’adapter aux réalités.

Pour réussir la rédaction de votre business plan, indiquez le problème que vous souhaitez résoudre et faites figurer les résultats de l’étude de marché. Parlez ensuite de la clientèle visée et de votre stratégie d’approche. Évoquez les ressources financières et matérielles dont vous aurez besoin pour lancer vos activités ainsi que vos prévisions en termes de rentabilité.

4. Trouver un financement pour son entreprise

Vous devez anticiper le cout de votre future activité. Ainsi, vous vous assurerez que le besoin en financement ne dépasse pas le capital dont vous disposez. S’il est possible de créer une SASU en ligne en quelques heures, trouver un financement pour son entreprise est une autre paire de manches. Mais il existe toutefois quelques sources de financement que vous pouvez explorer pour compléter vos apports.

Vous pouvez par exemple faire recours aux investisseurs en fonds propres. Ils prendront des parts dans votre entreprise en échange de leur contribution. Ce type de financement donne la possibilité aux investisseurs de réaliser des bénéfices grâce aux dividendes ou sur la revente des titres. Contrairement aux crédits bancaires, vous ne devez aucun remboursement si les choses ne se déroulent pas comme prévu. Vous pouvez aussi vous tourner vers le financement participatif ou « crowdfunding ». Ce moyen vous permet de mobiliser des dons ou des investissements auprès d’un grand groupe de personne.

Avant de créer votre entreprise, veillez à tester la viabilité de votre idée. Optez ensuite pour la forme juridique la plus indiquée. Vous avez aussi la possibilité de compléter votre capital grâce à différentes sources de financement. Pour cela, vous aurez besoin d’un business plan solide.

Conseils d’achat de pompe immergée en inox
Maryam Rajavi : portrait d’une femme qui n’a pas froid aux yeux