Investir dans un groupement forestier

De nombreuses possibilités d’investissement s’offrent à vous pour diversifier votre portefeuille. Si certains placements comme l’assurance-vie et l’immobilier sont très connus, d’autres à l’image de l’investissement forestier sont moins populaires. Pourtant, il s’agit d’un investissement qui présente pas mal d’avantages. Explications.

En quoi consiste un investissement forestier ?

En France, il existe des groupements forestiers et groupements fonciers qui acquièrent de forêts ou de terrains à boiser situés dans plusieurs régions. Ils les améliorent et les conservent afin d’en tirer profit. Pour financer ces acquisitions, ces groupements font appel aux fonds des particuliers. Ces derniers peuvent alors acheter des parts et deviennent comme des actionnaires de ces sociétés. En contrepartie, les groupements forestiers les reversent deux types de revenus. D’un côté, il y a les revenus provenant de l’exploitation du bois de la forêt. De l’autre côté, on trouve ceux obtenus grâce aux droits de pêche et chasse acquittés par les utilisateurs de la forêt. Le rendement de l’investissement varie suivant le groupement forestier choisi, et va de 2 à 5 %. Il en est de même pour le ticket d’entrée. En moyenne, ce dernier se situe à partir de 5 000 euros. Si cet investissement vous tente, rendez-vous sur le site www.groupementsforestiers.com pour plus d’informations.

Les avantages d’investir en forêt

S’engager dans un groupement foncier forestier est un investissement vert. Il s’agit donc avant tout d’un acte écologique. En vous y lançant, vous contribuez à la préservation de l’environnement. Ensuite, ce type de placement vous permet de jouir d’une fiscalité avantageuse. Cela vous ouvre droit à une réduction d’impôt sur le prix d’acquisition de parts. Puis, vous obtiendrez également une exonération d’impôt sur la fortune immobilière. En revanche, pour pouvoir en bénéficier, vous devez conserver vos parts pendant 5 ans minimum. Vous profiterez en outre d’une défiscalisation intéressante sur l’impôt sur le revenu à partir de 8 ans d’investissement.

Puis, le rachat forêt est également un placement adapté si votre objectif est de transmettre votre patrimoine à vos enfants. Ils profiteront en effet d’un abattement fiscal de 75 % lors de la transmission. Et, en cas d’imprévu, ou si vous avez besoin de liquidités, il vous suffit de céder vos parts aux autres actionnaires. Dans ce cas, un abattement de 10 euros par année d’investissement est appliqué sur l’impôt sur la plus-value que vous devez payer.

Enfin, sachez que vous bénéficiez d’une gestion simplifiée de votre investissement. En effet, vous n’aurez pas à vous soucier ni de l’acquisition des terrains à boiser ni de leur utilisation. C’est le groupement foncier qui s’en charge.

Comment choisir un groupement forestier ?

Différents critères sont à prendre en compte pour faire votre choix parmi les groupements forestiers présents sur le secteur. D’abord, vous devez analyser la valeur du massif forestier que détient le groupement qui vous intéresse. Pour cela, renseignez-vous sur sa localisation et les caractéristiques de ses arbres (types, âge, qualité, etc.). Informez-vous également sur les objectifs de l’exploitation de la forêt, ainsi que les revenus issus de celle-ci.

Ensuite, prenez le temps de bien vous documenter sur le groupement forestier : son fonctionnement, sa stratégie, etc. Tenez également compte de sa réputation ainsi que de l’expérience du gérant de la société de gestion. N’oubliez pas de vous renseigner sur le dividende que perçoivent les détenteurs de parts. Chez certains groupements forestiers, celui-ci n’est pas régulier. Les causes peuvent en être diverses : incendie, absence de vente, etc. Pour optimiser votre investissement, l’idéal est de privilégier dès le départ un groupement qui propose un revenu continuel. Il est important aussi de jeter un coup d’œil sur la situation de trésorerie de la société. Optez pour un groupement qui dispose d’une trésorerie confortable lui permettant de faire face aux éventuels aléas.

Si ces démarches vous paraissent trop compliquées, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel. Ce dernier vous aidera dans votre choix d’investissement.