Fenêtre PVC ou fenêtre Alu

Les ouvertures d’une maison reflètent le style de l’habitat, tout en optimisant la sécurité de celui-ci. Pour cette raison, il est indispensable de bien choisir ses fenêtres, et leurs matériaux restent le meilleur indice. S’il y a quelques années, la question sur le type d’ouverture à installer ne se posait même pas, aujourd’hui, les enjeux sont plus importants. Le progrès a fait que chaque matériau dispose de performances qui lui sont propres, rendant ainsi le choix plus difficile.

PVC ou alu ? Que vous soyez dans une construction neuve ou en pleine rénovation, cette question est un vrai dilemme, lorsqu’il s’agit de son système d’ouverture. Chaque élément est pourvu d’avantages et d’inconvénients, qu’il convient de déterminer pour mieux les départager. Vous hésitez énormément, et souhaitez trouver le meilleur compromis pour votre maison ? Pas de panique, grâce à cet article, on vous aide à trancher.

Commencer par définir un budget

Évidemment, la question de prix est capitale, surtout lorsqu’on dispose d’un budget assez limité. Le rapport qualité-prix est d’autant plus important surtout pour un élément aussi décisif qu’une fenêtre. Le plus difficile, c’est de trouver un modèle qualitatif, à des prix à la hauteur de cette gamme. En choisissant ses ouvertures donc, il ne suffit pas de se précipiter vers la meilleure affaire. Il faut plutôt de trouver des prix raisonnables, sans pour autant tomber dans la mauvaise qualité.

Entre fenêtre pvc et fenêtre alu, il n’y a pas photo, car la différence de prix est assez conséquente. Les modèles en PVC sont généralement plus abordables, en raison de leur abondance sur les marchés. De plus, c’est un matériau relativement simple à travailler, ce qui lui vaut son succès dans les menuiseries.

D’un autre côté, l’aluminium, considéré comme un produit haut de gamme, est beaucoup plus onéreux. Dans l’air du temps, c’est l’idéal pour ceux qui recherchent un matériau moderne. Cette perfection esthétique a toutefois un prix, qui n’est pas donné à tout le monde.

Il est clair que les petits budgets feraient mieux de se tourner vers les fenêtres PVC, et vice versa. Cependant, ce critère n’est pas forcément décisif, et il existe aujourd’hui des produits en alu moins coûteux sur le marché. Le PVC peut également être proposé à des prix plus importants, selon la qualité du modèle.

Les performances d’isolation

Naturellement isolante, le modèle en PVC est ce qui se fait de mieux en matière de matériaux d’ouvertures. Elle répond parfaitement aux normes et réglementations thermiques en vigueur, ainsi qu’aux besoins de confort actuels. Cette haute performance est assurée par la présence de joints de frappes, et de chambres d’isolation. Ces éléments offrent une étanchéité optimale, et ne laissent rien passer. Au vu de ces qualités, les industriels ne cessent d’innover ce matériau, à travers des modèles de plus en plus performants. On pourrait probablement, d’ici quelques années, assister à un progrès encore plus grandissant des fenêtres PVC.

Concernant les modèles en aluminium, ces derniers ont longtemps été victimes de leurs performances thermiques limitées. En effet, l’alu est un très bon conducteur de chaleur et de froid, rendant ainsi l’isolation assez précaire.

Aujourd’hui, le matériau connaît une nette amélioration, car il est maintenant équipé d’un système de rupture de pont thermique. Ce procédé élimine tous risques de condensations, tout en empêchant le ruissellement d’eau. Bien que les performances thermiques de l’alu se voient plus appréciables, elles sont loin d’égaler celles du PVC.

Concernant l’esthétique

Tous deux possèdent des caractéristiques qui lui sont propres, et tout dépend généralement des préférences de chacun. Pour profiter d’un rendu contemporain, le design fin et épuré de l’aluminium est l’idéal. C’est également le meilleur compromis pour les amateurs de grandes ouvertures, comme les baies vitrées, par exemple. La robustesse du matériau permet de l’adapter aux plus grandes dimensions, pouvant aller jusqu’à 6 mètres de long. Le côté fin de l’alu est également très apprécié, car il offre la possibilité de créer plusieurs vitrages. Une surface vitrée de grande envergure est d’ailleurs un bon moyen d’optimiser la luminosité de votre intérieur.

Le PVC quant à lui, dispose de montants assez épais, ce qui ne favorise pas l’installation d’une surface vitrée importante. Il peut également procurer un aspect plus lourd à une pièce, lorsque celle-ci est déjà assez encombrée. Côté couleur, les ouvertures en PVC offrent un choix presque illimité. Cette diversité de coloris est notamment dû au plaxage, qui est un procédé qui consiste à coller un film sur la matière, de manière à faire ressortir les nuances recherchées. Par ailleurs, le PVC peut être facilement personnalisable : formes, imitations, couleurs, finitions…

Quid de la durabilité et l’entretien ?

Le PVC comme l’aluminium sont des matériaux remarquablement robustes et résistants aux intempéries. Il convient toutefois de noter que l’aluminium est plus adapté aux environnements très corrosifs. C’est le cas par exemple dans une zone en bord de mer, où tout autre lieu exposé à l’air salin. Les ouvertures en aluminium sont généralement traités anticorrosion, pour supporter au mieux les conditions les plus extrêmes. Ce traitement se traduit par un thermo laquage spécialisé, en vue de renforcer la durabilité du matériau.

Lorsqu’elle est de bonne qualité, une ouverture en PVC peut durer durant plusieurs années (entre 20 et 40 ans environ). Contrairement à l’aluminium, ce matériau n’est pas inaltérable, car au bout de quelque temps, il finit par perdre de son éclat. Cette dégradation est d’autant plus rapide, pour les modèles bas de gamme.

Pour l’entretien, il suffit de passer quelques coups d’éponge pour raviver la beauté de votre matériel. Le nettoyage est simple, que ce soit pour un modèle en alu, ou un autre en PVC.