Qu’est ce que le CBG ?

CBG

Publié le : 01 avril 20237 mins de lecture

La plante de cannabis, contrairement à l’usage qu’on lui connaît presque tous, est dotée de molécules exploitables de manières différentes. Ces molécules, on les retrouve généralement en fonction de la souche de la plante, en plus ou moins grande quantité. Et si le CBD et le THC en sont notamment les plus populaires, il faut savoir qu’il en existe plus d’une centaine. Il s’agit d’un ensemble auquel appartient également le CBG (cannabigérol). Ce cannabinoïde est certes peu connu, mais présente des bienfaits plus importants que ces cousins. Cet article vous éclairera de différentes manières sur ce qu’est le CBG ainsi que sur ses différents effets sur la santé.

Définition du CBG (cannabigérol)

Cannabinoïde non addictif et non psychotrope au même titre que le CBD, le CBG est un composé présent dans les plants de chanvre. Bien qu’il ne soit pas aussi populaire que le cannabidiol (CBD), le CBG a pourtant été découvert depuis de nombreuses années (en 1960). Rendez-vous sur Planposey pour avoir plus d’informations sur le CBD et les différentes molécules du chanvre.

S’il semble similaire au CBD à divers niveaux, il existe une différence plutôt nette. Le cannabigérol est une molécule mère. En d’autres termes, il s’agit d’une molécule à partir de laquelle sont produits d’autres cannabinoïdes. Sa présence est cruciale pour la biosynthèse des autres molécules et leur sert également de base dont elles dépendent.

À travers une conversion des autres cannabinoïdes, le CBG entame le processus de croissance de la plante. D’où le fait que les souches de cannabis contiennent une petite quantité de CBG. Généralement 1 % voire moins, contre 20 à 25 % pour le CBD et 25 à 30 % pour le THC.

Une rareté qui bien entendu est synonyme de cherté notamment en ce qui concerne les produits à base de CBG. Cependant, une petite lueur d’espoir se présente à l’horizon ! De nombreux professionnels se lancent de plus en plus dans de la manipulation génétique et effectuent des croisements dans l’optique de rehausser la quantité de CBG dans le cannabis.

Comment agit-il sur l’organisme ?

En raison de sa structure chimique similaire à aucune molécule extraite du chanvre, le cannabigérol semble avoir de potentiels effets sur l’organisme qui sont beaucoup plus important que les autres cannabinoïdes. Selon de nombreuses études, le CBG en application médicinale proposerait des bienfaits thérapeutiques impressionnants.

En effet, il aurait été prouvé que cette molécule activerait les récepteurs CB1 et CB2 du SEC (système endocannabinoïde) du corps humain. Ce qui indéniablement, a un effet sur le système nerveux central. Une étude espagnole datant de 2018 apporte un meilleur éclairage et fait ressortir à propos du CBG :

  • ses propriétés analgésiques et antifongiques ;
  • ses effets anti-inflammatoires puissants ;
  • et ses propriétés antidépressives.

Les potentiels bienfaits du CBG

Encore peu connu par les scientifiques, le CBG dispose de bienfaits qui ne sont pas encore tous répertoriés. Quoi qu’il en soit, retrouvez ici, quelques potentiels effets du cannabigérol sur l’organisme, mais également sur certaines pathologies.

Les effets du CBG sur les problèmes urinaires

Selon une étude conduite en 2015 par des scientifiques italiens, le CBG permettrait de soigner des pathologies en lien avec le système urinaire et aiderait à limiter les contractions de la vessie.

Les effets du CBG sur la maladie inflammatoire de l’intestin (MII)

Il a été prouvé que les propriétés anti-inflammatoires du CBG pourraient considérablement aider dans le traitement de la MII. L’étude à l’origine de cette conclusion a été menée à l’Université de Naples en 2013 sur des souris et démontre que la molécule est en mesure de réduire considérablement les marqueurs inflammatoires de la maladie. De quoi envisager de nombreuses perspectives quant aux chances de guérison de diverses autres maladies inflammatoires.

Les effets du CBG sur le cerveau

Le cannabigérol aurait également un effet antioxydant dans le cerveau. En d’autres termes, il serait en mesure de préserver le système nerveux des blessures. Les résultats d’une étude menée en 2015 confirmeraient cette conclusion. Des tests ont notamment été menés sur des souris (atteinte de la maladie de Huntington) auxquels ont été données des doses de CBG. Le médicament aurait eu pour effet de soulager les symptômes liés à la maladie.

Cela prouverait donc que la molécule est neuroprotectrice et pourrait avoir des bienfaits plus importants sur des pathologies neurodégérarives telles que Parkinson ou l’Alzheimer.

Autres bienfaits du CBG

Le cannabigérol aurait également des bienfaits :

  • sur l’appétit ;
  • sur le cancer en inhibant certaines cellules cancéreuses ;
  • dans le traitement du glaucome.

Quelles différences entre CBD et CBG ?

Bien que les vertus du CBD et celles du CBG soient quelque peu similaires, il convient de souligner quelques différences notables. Tout d’abord, au niveau de la concentration, le CBD est présent en plus grande quantité dans la plante de cannabis que le CBG.

L’huile de CBD dispose de propriétés relaxantes et calmantes. Par contre, celle obtenue à partir du CBG proposerait plutôt des propriétés stimulantes. Ce qui potentiellement pourrait avoir des bienfaits pour le système nerveux.

Le CBD a et continu de faire l’objet d’études approfondies en raison de ses propriétés antioxydantes, anxiolytiques, anti-inflammatoires et analgésiques. De quoi permettre de traiter principalement l’insomnie, la douleur, l’anxiété et diverses autres affections. En ce qui concerne le cannabigérol, les études portées sur lui portent beaucoup plus sur la façon d’exploiter ses propriétés neuroprotectrices, anti-bactériennes, anti-inflammatoires et anti-tumorales. Il sera donc possible d’y avoir recours pour réduire une inflammation, stimuler l’appétit, traiter les infections bactériennes et soulager la douleur.

Pour plus d’informations, un blog sur le CBD tel que Planposey saura vous éclairer.


Commander des gummies bio en ligne
Arthrose du cheval : guide pratique

Plan du site