Maryam Rajavi : portrait d’une femme qui n’a pas froid aux yeux

Maryam Rajavi

Une femme ambitieuse et révolutionnaire, Maryam Randjavi est originaire d’une famille de classe moyenne à Téhéran. Elle dirige le mouvement d’opposition pour le changement de régime en Iran. Son frère Mahmoud a été prisonnier politique pendant le régime chah. En 1975, sa sœur Nargueuse a été tuée par la Savak ou la police secrète du chah. Maryam Radjavi est une ingénieure en métallurgie sortant de l’université de technologie Sharif. Dans les années 70, Maryam Radjavi organisait des protestations étudiantes pour combattre le chah. En 1979, elle participe à la première législative à Téhéran. Découvrez Maryam Rajavi : portrait d’une femme qui n’a pas froid aux yeux.

Les plans de Maryam Radjavi pour un Iran libre

Pour l’Iran de demain, Maryam Radjavi a créé un plan technique. D’abord, en faveur de la Résistance iranienne, elle encourage la solidarité mondiale. Avec une lutte pour le changement démocratique en Iran, Maryam Radjavi dirige un mouvement mondial. Ce dernier est appuyé par des personnes sociales et politiques, des militaires et des personnalités politiques. Par conséquent, ce plan a eu une forte efficacité. Elle remporte un succès en dénonçant le programme nucléaire, l’utilisation des missiles et même des activités destructives dont l’exportation de l’intégrisme. Visitez maryam-rajavi.com pour plus d’informations.

Ensuite, Maryam Randjavi organisait une campagne internationale pour effacer l’OMPI dans la liste noir. L’OMPI ou bien Organisation des Moudjahidines du peuple d’Iran était inscrite dans la liste des terroristes aux États-Unis et même en Europe. Pour sortir l’OMPI de cette liste noir, Maryam Randjavi dénonçait des alliances, des arrangements secrets pour satisfaire le régime mollahs. En effet, cette campagne internationale semble efficace. Elle a abouti au rejet des condamnations de terrorisme pour l’affaire du 17 juin 2003 par la justice française et même l’annulation d’une accusation de terroriste au USA en septembre 2012.

Maryam Radjavi contre l’intégrisme

Maryam Randjavi est une femme révolutionnaire. Elle annonçait de discours pour l’islam. Ce dernier concerne l’interprétation extrémistes et intégristes de l’Islam. Maryam Radjavi a rédigé plusieurs ouvrages qui illustrent le non au voile obligatoire, non à la religion obligatoire, non au gouvernement obligatoire et même la position des femmes contre l’intégrisme. Dans l’année 1994, Maryam Radjavi à prononcé un discours à l’hôtel de ville d’Oslo. Lors de ce discours, elle lutte contre l’intégrisme islamiste et la pieuvre de la tyrannie religieuse. Elle disait que le fondamentalisme est une menace pour la paix dans le monde et dans la région.

Maryam Radjavi a prononcé plusieurs discours. À l’occasion de la journée internationale de la femme à Paris en 2016, elle a parlé pour la femme iranienne libre. Par ailleurs, elle insiste plusieurs fois sur le choix d’opinion, de vie et de vêtements. Lors de ce discours, Maryam Radjavi a répété plusieurs fois son opposition à l’obligatoriété de la religion.

Une nouvelle ère pour la lutte des femmes

En 1984, Maryam Randjavi a dirigé une organisation politique. Elle a été la coprésidente de l’OMPI. Durant cette période, Maryam Radjavi apporte un grand changement à l’organisation. Ce dernier est caractérisé par l’occupation des postes difficiles, par les femmes. Les responsables féminins ont réalisé un combat contre une dictature religieuse cruelle. Durant les trois dernières décennies, les femmes ont été à la tête de l’organisation. Lors d’une journée internationale des femmes en 2017, Maryam Radjavi a appuyé sur l’expérience de l’Iran résistance et surtout le leadership des femmes. Pendant tout ce temps, les femmes ont fait preuve de leurs capacités dans plusieurs rayons. 

Durant la révolution iranienne, le rôle des femmes se développe rapidement. Par conséquent, chaque femme a mené une lutte contre la dictature religieuse et surtout la force axiale de mouvement. Actuellement, les femmes représentent plus de 50 % des membres du parlement de la résistance. En un mot, les femmes occupent presque les places clés du mouvement Iran résistance.

Les plans de Maryam Radjavi pour l’avenir de l’Iran

Maryam Randjavi met en place une égalité fondamentale entre l’homme et la femme. Elle exige que les femmes aient le droit d’opter librement pour leurs études, mariages et activités. Pour Maryam Randjavi, la femme tient une place importante dans une société, dans un Pays en interdisant de toute sorte d’exploitation des femmes. En plus, Maryam Radjavi a mis un politique sur l’Iran non nucléaire. Ce dernier concerne la paix appuyée par l’absence d’armes destructives en Iran, la coopération internationale et régionale, la coexistence pacifique. Ainsi, Maryam Radjavi a pris en considération le peuple Iranienne. Elle met en valeur l’égalité et la justice dans la recherche d’emploi. Ensuite, Maryam Radjavi a garanti le droit de l’homme. Selon la déclaration universelle des droits de l’homme, elle garantit les droits individuels et sociaux. Par ailleurs, cela montre une interdiction de la condamnation à mort. Puis, elle met en place une stratégie contre le Coronavirus. Durant le commencement de l’épidémie en Iran, la Résistance iranienne dénonçait une politique d’hypocrisie du régime sur le Coronavirus dans le pays. Maryam Radjavi a montré son caractère de femme forte dans plusieurs conférences sur l’attitude de la dictature religieuse et la vie sociétale.

4 clés pour créer son entreprise en toute sérénité
Conseils d’achat de pompe immergée en inox