Les moyens de transport Madagascar

A Madagascar, les voies de communication se concentrent sur les routes. Vous n‘aurez d’autre choix que le transport voiturier, à moins que vous ne vous offriez le luxe d’un déplacement en avion. Le taxi-brousse est l’option idéale pour réduire au plus juste vos frais de voyage. Sinon, optez pour le taxi-ville ou le véhicule de location.

Il faut vous contenter du réseau routier

Madagascar compte parmi les destinations touristiques les plus prometteuses de l’Océan Indien. Toutefois, son succès touristique demeure tributaire d’un réseau routier qui est loin d’être enviable. Il y a bien longtemps que le trafic ferroviaire est hors d’usage. Malgré un potentiel hydrologique important, la circulation fluviale reste à un stade embryonnaire. Il ne reste donc que les routes déployées sur un réseau de 50 000 km pour desservir les touristes et les autochtones. La crise permanente dans le pays a fini par engloutir les faibles budgets de l’Etat qu’il devrait consacrer aux investissements routiers. Les pistes qui ont survécu à la grogne sociale ne sont pas praticables durant toute l’année. Malgré l’état lamentable dans lequel se trouve la circulation, les stations touristiques se visitent quand même et récompensent largement le touriste des efforts pour y arriver.

Le taxi-brousse

Le taxi-brousse est un moyen de locomotion pratique et bon marché pour faciliter vos déplacements à Madagascar. Ce terme générique désigne des voitures de tout type spécialisées dans le transport de masse. Il existe de nombreuses lignes et itinéraires. Mieux vaut vous renseigner auprès de la population, pour connaître le véhicule adéquat qui pourra vous déposer. Quoique fonctionnel, le taxi-brousse est loin d’être un bijou de confort. Il est régulièrement saturé et le chauffeur a l’impudence d’introduire des voyageurs en plus même si toutes les banquettes sont occupées. Ainsi, le taxi-brousse n’est pas recommandé pour les trajets au long cours. Il n’empêche qu’il est une bonne formule pour se lier d’amitié avec la population autochtone.

Le taxi-ville et le taxi de location

Le taxi ville est un moyen de transport répandu dans les grands centres urbains. Il est confortable et plus intimiste, sans accuser un tarif exorbitant ! La voiture n’a pas un compteur permettant de mesurer les kilomètres parcourus, d’où le prix est dicté par le chauffeur. Une course aux alentours de la ville coûte entre 1 et 2 euros.

Pour faire le tour d’une ville ou d’une région, il est préférable d’opter pour une location de véhicule. Beaucoup de tours opérateurs intègrent ce type de service en offrant un guide touristique qui parle le français. Comptez entre 40 et 50 euros, pour louer un véhicule toute une journée.

Les 20 plus beaux endroits à visiter au Japon
Guide des Seychelles : les choses à faire