À l’origine, le cheval était utilisé pour le travail dans les champs, la guerre, la chasse … De nos jours, les disciplines pratiquées en equitation sont très nombreuses, dont les principales sont le dressage, le CCE et le CSO. Il s’agit, en compétition, de l’un des rares sports où femmes et hommes concourent dans les mêmes épreuves et à égalité. Ce mot, c’est-à-dire « équitation », provient en fait du latin « equitaire », se traduit en français « aller à cheval ». C’est une activité où l’Homme a pour partenaire un équidé, une activité qui est considérée à la fois comme un sport, un loisir et un art. Mais quels sont vraiment les avantages de pratiquer l’équitation ?

La rigueur, l’esprit d’équipe et l’écoute

L’équitation ou la pratique équestre, permet de prendre confiance en soi, apprendre à accepter l’échec, à gérer son stress et celui du cheval. Elle permet de se mesurer aux autres et sert de moteur pour progresser. Bien sûr, la compétition peut être pratiquée à tous les niveaux. Cette activité développe également la concentration. C’est une école de persévérance et de rigueur, impossible de brûler les étapes ou de se contenter d’à peu près. C’est donc un sport exigeant, demande de la patience, ténacité, précision et écoute. Et même si c’est un sport solitaire, le plus souvent, il se pratique collectivement. En outre, l’équitation est un excellent moyen de se faire des amis. C’est un bon intermédiaire pour les gens timides ou qui ont du mal à aller vers les autres. Elle se pratique dans le respect et nécessite aussi une bonne communication avec son cheval. Toutefois, ce sport exige des équipements bien adaptés. Pour en trouver, rendez-vous sur equitation-durable.fr.

Le sens des responsabilités, la modestie, maîtrise et la confiance

Dans le sport équestre, il est important de respecter les règles (disponibles sur l’annuaire equestre). Le poney ou le cheval est complètement dépendant de son cavalier. Et le bien-être de l’animal est lié au bon respect de la discipline, qui contribue aussi à la sauvegarde de l’espèce, mais surtout de ses races. Un cheval est notamment un animal imprévisible. Ce qui veut dire que, le bon résultat d’un jour peut être remis en question le lendemain ou avec une autre monture.

Dans ce sport, c’est toujours normal d’avoir peur : de décevoir, de mal faire, d’abîmer le cheval … ; tous les cavaliers la connaissent un jour ou l’autre. Mais avec le temps, chacun apprend à maîtriser sa peur. Le simple fait de maîtriser l’animal, plus rapide et costaud, va sans doute renforcer l’estime de soi et procurera une autonomie incroyable. De plus, à cheval, les gens oublient tous leurs problèmes. Le cheval ressent d’ailleurs tout.

Le contrôle et le rapprochement avec la nature

L’équitation est un sport complet et doux, qui ne demande pas quelques muscles à l’extrême, mais une multitude de muscles pour des centaines de petits mouvements répétés. À cheval, le cavalier apprend à utiliser ses épaules, ses mains, son dos, son assiette, ses jambes … Entre autres, l’équitation travaille l’équilibre et développe la souplesse. Il existe plusieurs disciplines, réalisables à tout âge, et il y en a pour tous les goûts. La pratique de cette activité a un effet positif sur le moral. Elle vous rapproche de l’animal, de la nature, et déconnecte complètement du reste. La fatigue physique liée à la pratique est excellente. Elle permet d’évacuer le stress de la semaine et de se sentir mieux. Et pour passer de beaux moments avec les animaux, il faut faire un tour aux écuries. Peu de propriétaires ont la chance de pouvoir héberger leur cheval à la maison, car cela demande un certain investissement.