Assurance auto

Les besoins de garanties varient selon les personnes et les situations. Conscients de ce fait, les assureurs se sont adaptés. Ils proposent plusieurs offres aussi alléchantes les unes que les autres. Grâce à cela, vous pourrez faire usage du véhicule à votre disposition sans craindre une amende en cas de contrôle routier ou en toute autre situation.

Quel type d’assurance utilisé pour une courte durée ?

La loi oblige tous les conducteurs à disposer d’une assurance lorsqu’ils se retrouvent au volant d’un véhicule. Cette obligation s’applique en toute situation. Pour vous permettre de vous mettre à jour vis-à-vis de ce devoir, les assureurs mettent à votre disposition l’assurance temporaire. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une couverture de courte durée. Elle vous permet d’adapter votre protection à la fréquence d’utilisation de votre véhicule. C’est donc une solution pertinente qui vous évite en tant que conducteur d’avoir à vous assurer pour toute une année entière. Elle est capable de vous offrir une protection d’une durée allant de 1 à 90 jours.

Dans le même temps, l’obtention de votre assurance auto temporaire est soumise à certaines conditions. À cet effet, la majorité des assureurs exigent de la part des conducteurs intéressés, un minimum d’expérience de la route. À cela s’ajoutent les contraintes d’âge du conducteur et d’ancienneté du permis de conduire, qui sont respectivement de 21 et de 2 ans minimum. Comme dernière contrainte, vous ne devez pas avoir de sinistre responsable ou de malus durant la période de référence de 3 années.

Les raisons qui peuvent motiver une telle souscription

La nécessité (ou l’envie) de souscrire à une assurance temporaire peut se révéler dans plusieurs situations. En premier lieu, elle peut se faire ressentir dans le cas où vous utiliseriez de manière ponctuelle un véhicule qui est habituellement au repos. L’exemple le plus fréquent est celui des collectionneurs de véhicules qui profitent de leurs biens le temps d’un week-end. Il est évident que dans une telle situation, la formule d’assurance à courte durée est la plus indiquée. Elle vous permettra de réaliser des économies puisque la couverture est restreinte au temps d’usage.

Après utilisation, il vous suffit de remiser votre voiture (qui n’est pas en état de rouler) dans un cadre privatif et sécurisé, pour ne plus être dans l’obligation de l’assurer. La résiliation ou la suspension de votre contrat d’assurance classique peut vous rabattre vers cette formule. En effet, dans l’éventualité où vous ne seriez pas en mesure d’honorer régulièrement vos cotisations, votre assureur peut décider de suspendre votre contrat. Pour ce faire, il vous aurait adressé 30 jours auparavant une mise en demeure. Les conducteurs dans une telle situation souscrivent alors à une assurance à courte durée, en attendant de pouvoir souscrire à un autre contrat classique.

Le troisième cas pouvant conduire à recourir à cette formule est celui d’un voyage dans un pays qui n’est pas pris en charge par votre assureur habituel. Avant d’effectuer tout voyage à l’étranger avec votre voiture, de vérifier donc au verso de votre carte d’assurance. Il est important de souligner que plusieurs autres raisons peuvent vous amener vers une telle assurance. Parmi elles, on retrouve le cas de l’emprunt d’une voiture qui n’est pas assuré pour le prêt de volant. Les cas d’achats ou de ventes de véhicules non assurés sont aussi à prendre en compte.

Comment procéder pour souscrire à une telle assurance ?

Naturellement, avant de pouvoir prétendre à une telle assurance, vous devez répondre aux critères précédemment cités (contrainte d’âge et historique du conducteur). Une fois cette étape passée, vous avez l’obligation de transmettre à votre compagnie d’assurance un certain nombre de documents. Il s’agit d’une copie de la carte grise du véhicule à assurer, d’une copie du relevé d’information du conducteur ou à défaut, une déclaration sur l’honneur des éventuels sinistres survenus. Vous devrez bien évidemment y ajouter une copie de votre permis de conduire.

La carte grise permettra à l’assureur d’être sûr que votre véhicule dispose effectivement d’une immatriculation en accord avec la réglementation en vigueur. Quant au relevé d’information, il récapitule des données qui seront utiles à l’assureur. Grâce à elles, il pourra mieux vous cerner et connaitre votre parcours en tant que conducteur. Chacune de ces informations lui permettra dans une certaine mesure d’évaluer les risques, puis de fixer un prix qui lui semble raisonnable.

À ce propos, il faut noter que si vous avez un historique peu reluisant, le montant fixé sera élevé. Pour vous procurer votre relevé d’information, vous avez juste à en faire la réclamation au niveau de votre dernier assureur. Enfin comme son nom l’indique, le permis de conduire servira à se rassurer que vous disposez de l’autorisation de circuler au volant d’un véhicule.

Quelles sont les garanties de l’assurance auto temporaire ?

Une assurance temporaire est une formule au tiers. Elle offre à l’assuré, la garantie responsabilité civile qui le protège en cas de dommages causés aux tiers. Il faut noter que la plupart du temps cette formule d’assurance n’offre que cela. Bien qu’il soit permis de souscrire pour un jour, sachez que plus la durée sera réduite et plus faible sera la couverture. Par exemple, après l’achat d’une voiture neuve, il ne vous est pas possible de souscrire à une assurance courte durée « tous risques » juste pour une durée de deux jours.

Toutefois, si vous avez suffisamment de moyens financiers, certains assureurs offrent beaucoup plus de garanties. Vous pouvez par exemple obtenir la garantie « défense et recours », et la garantie du conducteur. Au besoin, vous pourrez même obtenir la garantie « vol et incendie », celle « bris de glace », ainsi que l’assistance. Si les garanties précédentes ne vous suffisent pas, certains assureurs proposent la garantie « tous risques » dans certains cas. Pour l’obtenir, il faudrait que la durée de votre assurance s’étale sur des mois.